World Summit IA Americas 2020 : du nouveau en intelligence artificielle ?

Écrit par dregnier, ven 1 mai 2020

Les 25 et 26 mars derniers se tenait le World Summit AI Americas 2020, une conférence internationale sur l’intelligence artificielle (IA).  Étant donné les recommandations de confinement associées à la pandémie, cet événement a eu lieu en ligne.  Les deux conseillères pédagogiques de la Vitrine, Florence S Muratet et Dominique Régnier y ont assisté, curieuses d’en savoir plus sur l’IA.

Florence S Muratet a beaucoup apprécié le panel de discussion qui parlait de la relation de confiance entre l’humain et l’IA.

Dans ce webinaire de 20 minutes, plusieurs experts ont échangé sur la notion de l’IA et de la machine prédictive, dont Ajung Moon, professeure en ingénierie de l’Université McGill, et Brian Cantwell Smith, professeur responsable de la Chaire Reid Hoffman en intelligence artificielle à l’Université de Toronto. Il s’agissait à la fois de dédramatiser la notion d’intelligence artificielle, et d’expliquer que derrière l’expression « faire confiance », il faut réaliser que l’IA est une expression tiroir qui fait référence à une technologie créée par l’homme. Le problème de confiance viendrait donc plutôt du côté humain derrière l’IA, et notamment du travail éthique que nous devrions faire pour intégrer cette technologie à bon escient.

De son côté, Dominique Régnier a apprécié connaître de nouvelles applications concrètes de l’IA dans la vie de tous les jours. 

Par exemple, la compagnie Brainbox AI a présenté comment elle pouvait réduire la facture énergétique de ses clients grâce à l’IA.  Pour ce faire, son système collecte d’abord de nombreuses données liées à la dépense énergétique du bâtiment (température extérieure, position du soleil, vitesse du ventilateur, etc.). À partir de ces données, on associe un profil énergétique au bâtiment, on anticipe ses dépenses énergétiques futures, et on optimise en temps réel la gestion de ses flux (chauffage, ventilation et climatisation). Ce système permet à la fois d’améliorer de façon marquée le confort des occupants du bâtiment et de réduire ses coûts énergétiques. 

De son côté, la compagnie Axionable utilise l’IA pour faire diverses prédictions météorologiques.  Elle prédit notamment le trajet des ouragans et l’élévation du niveau de la mer, ce qui permet de créer une carte à haute résolution des risques actuels associés à ces éléments.  Ces prévisions sont utilisées à la fois par des assureurs, des investisseurs immobiliers, de même que par des municipalités et des gouvernements.

On peut retenir que ces deux compagnies proposent une utilisation de l’IA qui est pertinente, car elle permet l’amélioration des conditions de vie humaine, ainsi que la prédiction de catastrophes naturelles et de ses impacts socio-économiques. 

Dans cette conférence, on a donc vu que l’IA est une technologie de support qui peut nous permettre de vivre en équilibre avec le monde qui nous entoure, mais qui apporte des défis.

Si vous voulez en savoir plus sur les usages de l’IA, nous vous invitons à consulter les 6 bulletins de notre partenaire CANOPE; et pour l’IA en éducation, l’article « 8 pistes d’utilisation en IA » écrit par Florence Sedaminou Muratet et le billet de blogue « Intelligence artificielle en soutien à la transformation numérique en éducation » écrit par Pascale Blanc.

Saisissez votre nom d'utilisateur.
Saisissez votre mot de passe.