La réalité virtuelle et l'apprentissage expérientiel, un vent de renouveau dans le domaine de l'éducation

Écrit par fsmuratet, sam 14 sep 2019

Credits : INK HUNTER

Source : INK HUNTER

Temps de lecture : 3 minutes

Hier, j’ai été surprise de voir que mon fils était pressé de faire ses devoirs. En se jetant sur un stylo noir, il m’explique que son projet d’art consiste à présenter un portfolio de dessin qui pourrait inspirer les tatoueurs du monde entier. L’idée est de créer une image qui peut-être transférable sur un corps. Il s’agit de prendre une photo du dessin avec l’application Ink Hunter, de l’intégrer à une banque d’images et ensuite de l’essayer sur plusieurs personnes. Tout cela, par l’intermédiaire d’un téléphone ou d’une tablette dans le but de vérifier la faisabilité d’un tatouage, de travailler la perspective et les couleurs qui s’adaptent à différents types de peau.               

Alors que je félicitais l’esprit novateur de l’enseignante qui avait préparé l’exercice, je constatais également la profondeur des objectifs d’apprentissage et des compétences qui étaient recherchées pour mener à bien le projet.  Ceux-ci déterminaient non seulement la capacité de l’élève à être créatif, mais aussi à développer des aptitudes transférables telles que les compétences interculturelle, analytique et sociale pour n’en citer que quelques-uns.

Cet exemple parmi les multiples initiatives qui émergent dans les réseaux du collégial, du primaire et du secondaire illustre bien le fait que les technologies immersives insufflent un vent de renouveau dans le domaine de l’éducation. À l’instar de la professeure d’art de mon fils, nombre sont les enseignants qui invitent leurs étudiants à faire usage de la réalité virtuelle ou augmentée afin de stimuler leur créativité et développer de l’empathie. Lorsque la Vté avait présenté son laboratoire sur les expériences immersives en 2014, les outils de réalité virtuelle n’étaient pas encore assez variés pour permettre une plus-value de leur intégration dans les pratiques pédagogiques. Cependant, en l’espace de 5 ans, la tendance s’est inversée et a été rendue possible grâce à l’augmentation croissante d’applications et de plateformes qui facilitent la création de contenus et l’apprentissage expérientiel.

En attendant notre prochain laboratoire sur la réalité virtuelle et mixte, vous pouvez dès à présent lire l’article de Profweb sur les possibilités pédagogiques de la réalité virtuelle au collégial, mais aussi, creuser la question de l’utilité de la réalité virtuelle dans le développement d’une compétence telle que l’empathie.


Saisissez votre nom d'utilisateur.
Saisissez votre mot de passe.