Étape 3 : Choisir : portables, tablettes ou BYOD?

Pour qu’un projet de classe numérique puisse être viable, tous les étudiants sont tenus d'accéder, voire de posséder l’équipement requis. Dans le cas du projet pilote de Bill Celis, l’équipement était carrément fourni aux étudiants, sans frais supplémentaires. « Vivement les classes avec iPad! », ont clamé les étudiants. « Mieux que le portable? », s’est demandé Bill Celis à la fin de sa présentation au Campus Technology 2011.

Le iPad en lui-même représente un investissement important. Comme l’accès à Internet était un élément crucial du projet, chacun des iPad 1 Wi-Fi et 3G était muni d’un forfait de données. Parmi les six applications retenues, peu étaient gratuites, bien qu’elles demeuraient abordables (jusqu’à 9,99 $ l’unité, pour un total n’excédant pas 60 $).

Peut-on exiger l’achat, par exemple, d’une tablette numérique à la rentrée scolaire et l’abonnement à un forfait de données? Que doit-on privilégier : un équipement fourni par l'institution ou la formule « apportez votre appareil personnel » (BYOD ou Bring Your Own Device, en anglais)?

Plusieurs étudiants ne sont pas en mesure de se procurer un tel équipement et d'assumer les frais afférents. Alors, comment agir dans un contexte où chacun n’a pas le même accès aux technologies? Comment pallier la fracture numérique?

Ce sont ces questions qui ont alimenté l'étape suivante du labo VTÉ sur la classe numérique.

Articles (2)

Saisissez votre nom d'utilisateur.
Saisissez votre mot de passe.