Portrait de Pascale Blanc

À surveiller

Transformation numérique de l’éducation et Covid-19

Par Pascale Blanc. Le 20 Avril 2020

0
Transformation numérique
Transformation numérique

Suite à mon dernier article qui présentait les 10 tendances technologiques en 2020 selon Gartner, j’avais prévu commenter dans un nouvel article les tendances technologiques 2020 en éducation et leurs enjeux.  Toutefois, depuis le début du confinement, les technologies émergentes sont moins sous le feu des projecteurs que « les technologies tout court » en éducation. Avant d’y revenir ultérieurement pour discuter de l’apport qu’elles pourraient avoir dans un contexte de crise comme nous le vivons, cet article va plutôt se concentrer sur l’impact de la situation actuelle sur la transformation numérique de l’éducation.

Transformation numérique

La transformation numérique de nos sociétés est en route depuis longtemps.  Et elle s’accélère depuis quelques années avec l’avancée de nombreuses technologies émergentes.  Sans vouloir faire de publicité à Amazon, il me semble que cette vidéo illustre bien cette transformation et qu'elle met en évidence la volonté de Jeff Bezos, son patron, de tirer parti de la combinaison de l’intelligence artificielle, de la robotique, de la connectivité décuplée et d’autres technologies, dans sa stratégie de développement. Avec l’omniprésence des technologies, nous vivrons de plus en plus d’hybridité et d’automatisation dans tous les domaines de nos vies. Des enjeux humanistes et éthiques y sont liés comme ceux auxquels cette vidéo a pu vous faire penser, ou ceux illustrés dans cet article, sans mentionner ceux engendrés par les avancées des biotechnologies.  Il faut nous y préparer. À la fois pour travailler dans ce nouveau monde mais aussi pour maitriser et encadrer l’usage de ces technologies dans l’intérêt de tous.

Transformation numérique de l’éducation

Educause a organisé un webinaire en décembre dernier intitulé, "Digital Transformation: Reading the Signals", pour donner un aperçu des résultats d'une étude de recherche de 2019 sur l'état de la transformation numérique dans l'enseignement supérieur aux États-Unis. Les objectifs de ce webinaire étaient d’outiller les établissements d’enseignement à évaluer leurs efforts de transformation actuels dans le contexte de transformation numérique, à connaître les moyens de mieux comprendre leur état de préparation et à apprendre comment progresser vers la transformation dans leur domaine d'expertise.

Au Québec, pour soutenir des objectifs similaires, celui de sensibiliser et d’outiller les établissements d’enseignement du réseau collégial québécois pour réussir leur transformation numérique, la VTÉ a fait plusieurs interventions :

Impact de la Covid-19 sur la transformation numérique de l’éducation

Comme observé par Florence S. Muratet dans le Carnet de la Vitrine, la situation actuelle liée à la pandémie va certainement provoquer une accélération de la transformation numérique suite à la demande du MÉES aux établissements de l’enseignement supérieur de poursuivre leurs activités et la session d’hiver 2020 à distance.

Passage à la distance pas simple ...

Depuis un mois, toutes sortes de difficultés ont surgi pour continuer à travailler et interagir à distance aussi bien au niveau technique que fonctionnel pour tous les acteurs concernés :  déploiement de technologies inachevé, accès au réseau défaillant, pas d’équipement à la maison, processus inexistants, manque de connaissance des logiciels, problème de sécurité informatique, etc. On était peu préparé globalement à un mode de fonctionnement à distance que ce soit pour le télétravail ou la formation à distance mais on s’organise, et avec succès, pour surmonter ces difficultés. Toutefois, la marche est plus haute pour la mise en place de la formation à distance, surtout dans les contextes où elle n’a jamais été utilisée, où le recours à la technopédagogie et à la formation hybride est peu développé, et où le nombre de professionnels en soutien au corps enseignant, comme des conseillers pédagogiques TIC, est limité.

Comme plusieurs observateurs, je pense qu’on peut parier aujourd’hui qu’un des effets du confinement dans le monde de l’éducation sera une réelle sensibilisation et une appropriation de plusieurs technologies en soutien à l’enseignement et l’apprentissage tel qu’encouragé par le Plan d’action numérique du MÉES.  À ce sujet, voici un extrait de l’histoire de la VTÉ (page 31) qui démontre combien son auteur Pierre-Julien Guay, ancien coordonnateur de la Vitrine, était un fin observateur de son terrain de jeu :

"En ce qui concerne les technologies, la pensée magique voulant que l’outil crée l’artisan semble persister. Et le milieu de l’éducation ne fait pas exception. Alors que plusieurs croient que c’est la disponibilité des outils qui engendre l’apprentissage, ce sont plutôt les changements externes qui conditionnent l’adaptation des pratiques enseignantes. La conception par les enseignants de scénarios, de situations d’apprentissage et de problèmes à résoudre est toujours indispensable pour faire cheminer les étudiants vers la connaissance"

... mais levier pour la transformation numérique de l'éducation ?

Il est fort réjouissant aujourd’hui d’observer l’effort collectif des services et organismes dédiés à la pédagogie, technopédagogie et formation à distance de l’Enseignement supérieur québécois pour proposer des formations et des ressources éducatives numériques (REN) mais également pour sensibiliser au fait qu’un enseignement en ligne réussi nécessite plus d’efforts et de préparation qu’une simple utilisation de Zoom ou de Microsoft Teams.

J’ai assisté le 26 mars 2020 à un webinaire d’Educause intitulé « Transformation in a Time of Crisis: Changing Course Venues in Midstream ». Je vous conseille la lecture du « Chat transcript » très riche de liens vers des sites Web d’universités américaines (URL).  Ce qui ressortait des présentations et des échanges, c’est, qu’en majorité, les institutions et leurs professeurs n’étaient pas bien préparés à la distance. Cela, même si les outils technologiques étaient présents. La différence entre « Remote learning » et « Online learning » a été soulignée à plusieurs reprises. En effet, on peut s’organiser pour accompagner et faire travailler les étudiants à distance sans prétendre qu’on a un cours en ligne rodé qui soutient l’acquisition de tous les apprentissages ciblés. Toutefois, c’est déjà un pas en avant, qui doit être mis en perspective dans les évaluations des étudiants.

De ce fait, une situation qui favorise la connaissance d’outils numériques et leur prise en main peut être un extraordinaire levier pour soutenir une transformation pédagogique numérique réussie et développer la formation en ligne. La connaissance des outils et la connaissance de leurs usages pour soutenir l’apprentissage et l’enseignement sont complémentaires et indissociables. La connaissance d’outil permet la prise d’autonomie de l’enseignant, lui offre la possibilité d’identifier lui-même les objectifs d’apprentissage qu’un outil peut soutenir et peut lui donner des idées pour la conception de scénarios d’apprentissage. C’est une des leçons que j’ai tirées de la mise en place de la section Technopédagogie à HEC Montréal.

Il s’agira, lorsque les choses seront revenues à la normale, de capitaliser sur cette appropriation, cela avec des accompagnements spécifiques et personnalisés des enseignants par des conseillers pédagogiques ou des collègues. Un bout de chemin additionnel vers la transformation numérique du réseau de l'enseignement supérieur québécois sera fait.

Valorisation des ressources éducatives numériques (REN) pour soutenir la transformation numérique

Depuis la mise en place du confinement, Profweb, le CAPRES ou l’ICEA proposent de nombreuses publications dans lesquelles sont présentés des inventaires d’articles, de REN ou d’organismes pour soutenir la formation à distance. D’autres institutions comme le Collège Sainte-Anne, le Cégep à distance et le Fadio, l’Université de Montréal et l’Université de Sherbrooke, l’Université Laval ou l’Université du Québec proposent, ou ont construit spécifiquement pour la période actuelle, des sites de soutien aux enseignants et aux professionnels de l’éducation pour l’enseignement hybride et à distance.

Des organismes comme l’APOP ou Performa dispensent des formations sur différents outils ou sur la formation hybride. D’autres, comme le College Canadore en Ontario, rendent disponible gratuitement des modules de cours en ligne. Le CCDMD, tout comme le CDC, propose aussi des REN. Relire des rapports du REFAD et de Contact Nord devient un bon investissement pour rafraîchir ses connaissances sur la formation à distance dans la période actuelle.  

Cette liste de liens ne rend certainement pas justice à tous les acteurs qui proposent des informations de qualité pour soutenir le milieu en réponse à la pandémie actuelle car il y en a beaucoup.

En ce qui concerne la VTÉ, en attendant la refonte du portail CERES, suite à l’étude de faisabilité pour la mutualisation des REN et des REL en enseignement supérieur, Dominique Régnier a concocté un guide d’accompagnement de CERES auquel elle vous donnera accès prochainement dans le carnet de la Vitrine. Ce guide vous propose des trucs et astuces pour mieux exploiter l’interface de CERES et découvrir des ressources disciplinaires de qualité. Bonne découverte !

Note du 21 avril 2020: voici le billet de Dominique et le guide.

Vous devez être membre pour pouvoir commenter. - Devenez membre

Règles de nétiquette

Saisissez votre nom d'utilisateur.
Saisissez votre mot de passe.