Portrait de Christophe Reverd

À surveiller

Labo : Réalité virtuelle - Étape 2

Google Glass : une technologie au doigt et à l'oeil

Par Christophe Reverd. Le 14 Avril 2014

0

Avril 2012 : Google annonçait son projet Glass. Depuis, les lunettes connectées du géant américain ne cessent de faire parler d'elles. Grâce à l'aimable collaboration d'Alain McKenna, journaliste et chroniqueur spécialisé en nouvelles technologies, la VTÉ a mis la main sur une paire de Google Glass. En deux temps trois mouvements, le iMusée, le musée de l'informatique à Montréal, nous ouvrait ses portes. Premières impressions !

La VTÉ au iMusée pour tester les Google Glass

Laissez-nous d'abord vous rappeler ce que sont ces Google Glass par cette courte vidéo de l'émission de télévision française E=M6 :

Les inventions qui vont révolutionner notre quotidien : Lunettes Google réalité augmentée

Aux États-Unis, quelques milliers de développeurs testent les Googles Glass depuis l'an dernier. Une poignée de lunettes était jusqu'alors assignée au Canada et, encore récemment, une seule était disponible au Québec. Bien que le géant américain semble décidé à accélérer le pas, les Google Glass ne sont pas encore en vente libre. À l'heure actuelle, seuls des « Google Explorers » et des développeurs peuvent les acquérir (1500 $) afin de créer les applications informatiques que les futurs clients utiliseront. Pour le moment, leur utilisation se limite donc essentiellement à prendre des photos, des vidéos, à les partager sur les réseaux sociaux, recevoir des textos, faire des conférences téléphoniques de type Google Hangout sans oublier les trajets avec le GPS intégré et les fonctions de réalité augmentée, etc.

À noter : Actuellement, seul un modèle pour droitier est proposé. Si à cela on ajoute un accent français, il y a des jours où l'on se demande si on est fait pour porter des Google Glass. Voyez ci-dessous la prise en main des journalistes du quotidien Le Monde :

« Google Glass » : le test en vidéo par le quotidien français Le Monde

La prise en main complète de ses lunettes a demandé une fin de semaine à son propriétaire. Inutile de vous dire que ce n'est pas en moins de deux heures que j'allais me les approprier. Ne pensez pas que c'est difficile. Il s'agit plutôt de calibrer la voix et les mouvements, ne serait-ce que pour faire des photos d'un simple clin d'oeil. Pour ne pas l'avoir fait correctement, je peux vous dire que c'est important, à tout le moins pour vous éviter des rafales de prises de vues à chaque clignement des paupières ! L'interface est simple, et si vous avez un cellulaire Android, vous reconnaîtrez plusieurs des fonctions, dont la reconnaissance vocale. Vous pourrez également faire afficher tant l'écran de vos Google Glass que vos rafales de prises de vues qui y seront automatiquement transférées.

Pour en savoir davantage, il suffit de consulter la page officielle Google+  des Glass Explorer, en anglais, où vous trouverez peut-être l'inspiration pour une utilisation pédagogique avec vos étudiants. À titre d'exemple, nous en avons extrait deux.

La première utilisation illustre l'expérience d'Andrew Vanden Heuvel, un enseignant de physique américain qui a virtuellement partagé sa visite au grand collisionneur de hadrons du Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) avec ses étudiants :

Vidéo (en anglais) d'un Glass Explorer, Andrew Vanden Heuvel et de ses Google Glass

Le second témoignage est celui d'Hannah Brown, enseignante américaine à l'Electronic Classroom of Tomorrow (ECOT) School, qui explique, en anglais, comment elle entend partager ce qu'elle voit avec ses étudiants :

Vidéo (en anglais) d'une Glass Explorer, Hannah Brown et de ses Google Glass

D'ici un prochain labo VTÉ sur le sujet en 2014-2015, nous vous suggérons ce guide pour les enseignants, en anglais, sur le site Edudemic, ou encore l'article Comment Google Glass pourrait être utile en éducation paru dans Profweb.

Vous devez être membre pour pouvoir commenter. - Devenez membre

Règles de nétiquette

Saisissez votre nom d'utilisateur.
Saisissez votre mot de passe.